Politique d'hospitalité dans la métropole

Demandeurs d'emploi, populations pauvres, SDF jeunes et moins jeunes, migrants, étrangers sans papiers, Roms.... Comment la métropole peut-elle continuer à accueillir les populations qu'elle attire ?

Malgré sa forte croissance, la métropole toulousaine peine à contrecarrer les logiques qui produisent une mise à l'écart d'un nombre croissant de ceux qui y sont déjà installés ou qui la rejoignent : demandeurs d'emploi, populations pauvres, SDF jeunes et moins jeunes, migrants, étrangers sans papiers, Roms… autant de situations qui se caractérisent par le non accès à la parole publique des personnes concernées.
Il s'agit pour ce groupe de travail d'élaborer des propositions concrètes visant à alimenter une politique de l'hospitalité sur le territoire de Toulouse Métropole.
Comment lutter contre les idées reçues et le poids des stéréotypes qui participent de la mise à l'écart de ces personnes ? Après un premier état des lieux des initiatives existantes, il conviendra d'éclairer la notion d'hospitalité, son actualité et la manière dont elle pourrait mieux se mettre en œuvre dans la Métropole.


. Temps fort avec la conférence de travail du 5 février 2015 à la Médiathèque Cabanis avec Anne Gotman, sociologue, Alexandra Siarri, adjointe au maire de Bordeaux, en charge de la cohésion sociale et Pascal Laffargue, président d'Emmaüs 33.

. Voir le billet d'opinion du groupe - "Métropole Toulousaine : l'accueil des réfugiés en questions" (octobre 2015)

 

Animateur du groupe : Marc Pons, sociologue