Territoires fertiles de la Métropole

La place de la nature et l'agriculture dans le projet métropolitain, ou comment "mettre en forme" les territoires périurbains.

Dans la prolongation des travaux du précédent Codev, qui souhaitait la mise en place d'un "nouveau contrat social entre ville et campagne", il s'agit d'élaborer une stratégie de préservation et de valorisation des territoires encore non imperméabilisés et non urbanisés de l'agglomération toulousaine : un projet global, à la fois économique, social et environnemental, qui contribue à l'attractivité de la Métropole.
La méthodologie, qui s'élabore autour de la trame verte et bleue et des terres agricoles stratégiques, propose une nouvelle approche du SCoT (Schéma de cohérence territoriale) et du PLUi (Plan local d'urbanisme intercommunal).
 

Une première contribution est parue en mai 2015 : "Pour un nouveau contrat territorial : les territoires fertiles au service du projet métropoloitain". Un atelier réunissant de nombreux techniciens concernés par les problématiques de l'agriculture périurbaine a également été organisé en collaboration avec l'association Terres de Liens.

Ce groupe a laissé place à un autre qui s'intéresse aux grands documents de planification : PDU, SCoT et PLUi .

 

 

Animateur : Jean-Pierre Hégoburu