Indicateurs de bien-être

Au delà d'indicateurs purement économiques comme le PIB, comment évaluer le ''bient-être'' des habitants de la Métropole ?

Indicateurs de bien-être, de bonheur, de richesse, de développement… L'offre de nouveaux indicateurs se multiplie sans toutefois s'imposer face aux indicateurs purement économiques comme le PIB.
Le projet vise à élaborer collectivement un système d'indicateurs de bien-être adaptés à la métropole toulousaine. Ces travaux s'inscrivent dans la saisine sur l'attractivité et le rayonnement de la Métropole.
Une première étape a été franchie avec la conférence qui a eu lieu à la Médiathèque Cabanis en juin 2014 avec Sébastien Keiff et Julie Chabaud, qui animent l'agend@21 de la Gironde. La veille, entretien  avec l'économiste américain Joseph Stiglitz (Prix Nobel 2001), de passage à Toulouse, et expert en matière de nouveaux indicateurs…

. Les premières réflexions du groupe ont été présentées à la Commission permanente du Codev dans un texte intitulé : "Le bien-être : un indicateur-clé pour la Métropole ?".
. Deuxième étape avec un test grandeur nature mené avec des groupes d'habitants dans les communes de Cugnaux et Villeneuve-Tolosane en juin 2015, en s'inspirant de SPIRAL, une méthode participative proposée par le Conseil de l'Europe.
. Rapport définitif du groupe : Le bien-être dans la métropole Toulousaine (version provisoire)

Animateurs : Éric Peyrucain et Bruno Magimel